• Le projet Ni hérisson Ni paillasson en détail

    Le projet Ni hérisson Ni paillasson en détail

     

    En quoi consiste le projet ?

    A mettre en place un cadre clair, un mode de fonctionnement pédagogique rationnel et harmonieux qui responsabilise et valorise l'enfant et l'adulte. En d'autres termes, à organiser le vivre ensemble dans le respect de chacun.

    Objectifs principaux:

    Améliorer la vie de l'enfant et des personnels en charge de l'encadrement et de la restauration, au sein de l'école, durant la période allant de 11h30 à 13h30.

    Réduire les conflits violents au sein de l'école en favorisant la communication.

    (Facultatif) Assurer une continuité éducative sur l'ensemble des temps (scolaire/périscolaire).

     

    Objectifs spécifiques:

    Améliorer la régulation des conflits pendant le temps cantine (11h30/13h30). Impliquer l'enfant(et l'adulte) dans la mise en place des règles et dans la régulation des conflits.

    Faciliter la gestion du groupe d'enfants, par le personnel chargé de la surveillance de la cour et du réfectoire.

    Harmoniser, simplifier et clarifier les systèmes de sanctions et les règlements en vigueur en temps cantine.

     

    Comment atteindre ces objectifs ?

    -Par la mise en place d'un cadre relationnel basé sur le respect de l'autre, des règles et des droits de chacun (charte et règlement).

    -En incitant les enfants et les adultes à communiquer de manière respectueuse notamment lors d'un conflit. (Formations, informations)

    -En créant une échelle de sanctions (Doc 2013/2014) identique pour tous (harmonisation des pratiques).

    -En favorisant le dialogue et la communication (Fiche de réflexion, conseil d'entente,...)

    -En prenant en compte chaque problématique observée sur le terrain (gestion et encadrement des enfants,...) afin d'apporter des solutions adaptées.

    -En valorisant l'adulte dans son rôle de référent, d'éducateur et d'exemple auprès de l'enfant.

    synthese-projet-ni-herisson-ni-paillasson.jpg

    Evaluation de l'action

    Chaque année une évaluation visant à améliorer l'action et cibler les problèmes, est menée auprès des enfants et des adultes concernés par le projet (questionnaires, réunions, observations sur le terrain).

    Un rapport est ensuite rédigé et remis au service compétent pour diffusion.

     

    L'implication de l'école

    Les objectifs de Mieux-vivre ensemble, de respect de l'autre, de responsabilisation de l'enfant qui sont au coeur du projet, peuvent servir de base, de fondement, de complément à une démarche éducative concrète en temps scolaire.

    Comment l'école peut-elle s'impliquer, se positionner dans le projet ?

    Un paramétrage du projet est proposé en fonction du dégrès d'implication souhaité par l'équipe enseignante:

    Sur quel temps est réalisé l'état des lieux / La création (et l'utilisation) de la charte se limite-t-elle au temps cantine (charte cour, classe, ...) / Planification de la formation et de la gestion des élèves-médiateurs (temps scolaire ou temps cantine) / Suivi de l'action (Le directeur, la directrice est associé au suivi/réunion-bilan, …)  / Harmonisation des règlements et sanctions (adaptation des outils, fiche de réflexion,...) / Actions communes (ateliers mieux vivre ensemble, spectacle, théatre-forûm,...)...

    La liste n'est pas exhaustive...

     

    Les obstacles

    Sans entrer dans les détails et après 4 ans de suivi régulier de l'action, je dirais que le risque le plus important pour ce type de projet est de se vider, peu à peu, de sa substance éducative pour n'être plus qu'une jolie coquille vide utile et attrayante seulement de l'extérieur.

    Ce risque est permanent...

     

    Voir également cet article