• Mini-projets, maxi effet !

    Ni hérisson ni paillasson , c'est avant tout une multitude de mini-projets pédagogiques qui peuvent être utilisés autant par l'enseignant que par l'éducateur ou l'animateur pour la gestion et la régulation des conflits mais aussi (et surtout) pour la prévention des violences.

    La prévention est l'élément qui est peut-être le plus souvent délaissé par l'encadrant adulte. Pourtant, il est, à mon avis, celui qui nécessiterait le plus d'attention et de soin quotidien.

    C'est un peu comme pour les incendies. Sans prévention guère de salut...

    Si je ne fais pas attention chaque jour à l'ambiance qui règne dans mon groupe, à la manière dont je parle aux enfants, à ce que je laisse faire ou interdis, à la manière dont je sanctionne, aux conflits entre enfants, etc... , j'augmente les risques de voir "un incendie"se propager avec davantage de violence et de conséquences...

    Tout en gardant les fondements essentiels propres au projet initial (éducation à la non-violence, mieux vivre ensemble, droits de l'enfant), chacun peut, de manière autonome, à partir des infos et outils figurant dans ce blog, construire son action en fonction de ses besoins pédagogiques ou de ses choix d'éducateurs.

    Toute action pédagogique proposée ici, qu'il s'agisse de l'utilisation de la réglette des émotionsd'une affichette sur la colère ou de la mise en place de la charte et de l'échelle des sanctions ,..., à comme point de départ la non-violence.

    La non-violence est avant tout bonne pour l'enfant qui va ainsi bénéficier d'une approche pédagogique respectueuse de ses droits et de sa personne. Il va aussi pouvoir se construire sur un autre schéma que celui de la violence et du Talion(largement plébiscités dans notre société !).

    Mais chose que l'on sait peut-être moins, c'est l'avantage qu'elle représente pour l'enseignant, l'animateur, le parent qui se lance dans cette démarche.

    En effet, la non-violence choisie (et non subie) apporte un bien-être, une paix intérieur qui ne se refuse pas. Et ce que beaucoup considèrent comme une faiblesse est en fait une force dont l'effet ne se mesure réellement que dans l'action (non-violente).

    Certes le chemin est long et semé d'embûches, mais c'est peu de mal pour un grand bien...

    Bonne route,

    Marcel

    Retrouvez ni hérisson ni paillasson sur Facebook

    « Eveiller les consciences des plus jeunesLa sanction pour rester dans la non-violence »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :